Notre-Dame des Oiseaux

Projet Pastoral

Dire Dieu, Dire l’Homme, Dire la Vie

I – A LA SOURCE

Fondée il y a plus de quatre siècles, la congrégation Notre-Dame, les chanoinesses de Saint Augustin, est présente partout dans le monde : Amérique latine, Afrique, Europe, Asie.

Chaque famille religieuse enrichit l’Eglise par sa manière propre de vivre l’Evangile et la foi en Jésus-Christ. Les sœurs de Notre-Dame vivent le charisme éducatif reçu de leurs fondateurs : Saint Pierre Fourier et la Bienheureuse Alix le Clerc.

Dans cet esprit, l’enseignement va de pair avec l’éducation :

  • L’éducation y est conçue de façon unifiée et non pas comme un enseignement fragmenté. Car l’enfant est une personne qui se construit. La pastorale est donc avant tout un esprit qui anime l’ensemble de la vie de l’enfant à l’école. Il n’y a pas de grammaire ou de mathématiques ou d’emploi du temps chrétien, mais il y a une manière chrétienne d’enseigner la grammaire ou les mathématiques ou d’organiser un emploi du temps et la vie quotidienne des enfants.
  • Dans un monde où les enfants et les adolescents souffrent de ne plus discerner clairement des repères stables, l’enfant, tout au long de sa vie scolaire, apprend à faire des choix en accord avec sa foi en Dieu, d’abord guidé mais en vue d’y parvenir peu à peu par lui-même. Saint Pierre Fourier insiste sur la douceur évangélique qui est faite d’amitié, de respect et, tout autant, de fermeté, de persévérance.

II – UNE MANIERE DE VIVRE L’EVANGILE

Selon ce qui vient d’être dit, cet apprentissage est constant et déborde le temps de la catéchèse et des célébrations liturgiques :

  • Education des comportements personnels et mutuels dans un climat de liberté, de confiance et de dialogue.
  • Education à reconnaître ses torts et à repartir du bon pied, sans regarder en arrière (Pardon), à dire merci pour tout ce que l’on reçoit (Eucharistie).
  • Education à l’effort envers soi et envers les autres, au souci du bien commun qui demande parfois de laisser de côté ses préférences personnelles.
  • Education au silence afin de favoriser l’intériorisation et donc la prière.

Le CHRIST, Parole de DIEU pour les hommes, est une PERSONNE. La vie de foi est une rencontre personnelle avec Dieu. Pour que naisse cette relation, l’enfant a besoin de la voir vivre en famille d’abord, et à l’école.

Télécharger

Les documents de l'article


  • Aucun document disponible